Pakistan, le pays aux deux visages

  • 2021
  • Enquête Exclusive

La guerre de l’eau sur le toit du monde, contre le fanatisme moderniste et la ségrégation religieuse, luttant pour l’éducation, Bernard de la Villadière (Bernard de la Villadière) à 18 heures le 14 mars (dimanche) 10 points en M6 a mis en avant une enquête sur un pays déchiré: le Pakistan. Le Pakistan est la première république islamique de l’histoire, située entre l’Inde, l’Iran, l’Afghanistan et la Chine. C’est un pays fragile. D’une part, c’est une terre riche en histoire et en culture qui aspire au changement; d’autre part, c’est l’un des principaux bastions de l’islam radical. Ici, la tension est permanente. Dans les villes, les villages et même les endroits les plus reculés.

Sur le glacier de Siachen à 6000 mètres d’altitude, c’est la plus grande réserve d’eau douce du monde, et le champ de bataille se déroule ici de manière absurde avec sa vue spectaculaire. 1 000 soldats pakistanais et 3 000 soldats indiens se sont affrontés dans des conditions extrêmes. Au sommet du monde, le froid tue plus que de simples armes. Après plusieurs mois de négociations, “Enquête Exclusive” a obtenu une autorisation spéciale pour photographier cette base militaire ultra-secrète et partager le quotidien de cette unité comme tout le monde. Les tensions avec les ennemis indiens font des victimes chaque jour. Jusqu’à récemment, la luxuriante vallée Neelum d’Azad Kashmir était l’une des destinations touristiques les plus célèbres du Pakistan. Mais aujourd’hui, personne n’est plus en sécurité là-bas. La menace de guerre entre l’Inde et le Pakistan n’a jamais été aussi grande. Le coût élevé de la mobilisation des forces armées a gravement entravé le développement du pays.

Cependant, le Pakistan est en train de changer. De nombreux jeunes étudiants rêvent d’un pays libre, moderne et ouvert sur le monde. Cependant, parmi les 210 millions d’habitants du pays (dont 95% sont musulmans), une partie de la population reste fidèle à l’islam rétrograde, prônant une loi islamique stricte et soutenant le terrorisme. Le “rassemblement exclusif” a rencontré Abdul Aziz Gazzi, le radical Aim le plus influent du pays, qui a appelé au djihad et à l’établissement d’un régime islamique chez les talibans. Le terroriste français Mohamed Merah lui a rendu visite quelques mois avant le crime. Abdul Aziz Gazzi croit fermement qu’un jour le Pakistan dirigera les États-Unis et la France. Exceptionnellement, il a ouvert la porte de son école coranique toujours pleine. Dans ce pays qui compte 20 millions d’enfants pauvres et d’enfants analphabètes, apprendre à lire et à écrire gratuitement est vu comme une opportunité en même temps.

Pour éviter que les enfants ne tombent entre les mains de fanatiques religieux, la Française Valérie Khan se bat tous les jours. Elle a épousé un Pakistanais modéré et s’est installée dans le pays pendant deux décennies. Elle a ouvert des écoles dans des endroits improbables, notamment à Abbottabad, la ville où «Ben Laden se cachait». Pour elle, seule l’éducation peut sauver la jeune génération. “Enquête Exclusive” la soutient dans la réalisation de ses tâches au quotidien.


Reviews for Pakistan, le pays aux deux visages

There are currently no reviews for Pakistan, le pays aux deux visages
Scroll to top