La folie du couscous

Lire

Alors que le couscous est l’un des plats les plus consommés de France, l’industrie alimentaire cherche à tirer profit de cette «couscous mania».

Le couscous est aujourd’hui l’un des plats les plus consommés en France. Il figure souvent sur la liste des mets préférés dans l’Hexagone. Ce plat populaire, originaire d’Algérie, composé de semoule de blé et de légumes, entre autres ingrédients, est non seulement un succès culinaire mais aussi un véritable enjeu pour l’industrie alimentaire, qui a vite compris l’intérêt qu’elle pouvait tirer de cet engouement généralisé, pour le meilleur et parfois pour le pire. Rencontre avec les hommes et les femmes qui ont bâti leur réputation sur ce petit grain.

Le couscous est un élément essentiel de l’identité culturelle maghrébine. D’ailleurs, il a été déclaré officiellement « Patrimoine maghrébin commun ». Et plus récemment, un projet vise à le classer au rang des patrimoines communs de l’humanité par l’ONU (Organisation des Nations Unies).

Le plat de couscous fait partie des plats de tous les jours, mais se déguste aussi lors des occasions spéciales (mariage, cérémonies religieuses, naissance, offrandes, circoncision, décès, …). Surtout lors de l’Aïd el-Kebir qui signifie « fête du sacrifice » ou « grande fête ». Mais attention, ne le confondez pas avec l’Aïd el-Fitr qui signifie « petite fête » et qui marque la fin du ramadan.

Il revêt également une symbolique très forte, car c’est un plat de partage et de solidarité. Ainsi, on se réunit volontiers autour d’un bon couscous pour renforcer les amitiés, les alliances ou pour témoigner de l’hospitalité et de la générosité.

La France a découvert le couscous lors de la colonisation de l’Algérie (XIXe siècle)Mais d’autres historiens culinaires pensent que le couscous est connu en France depuis plus longtemps que ça. En effet, à l’époque médiévale, des auteurs français en parlaient déjà dans leurs œuvres littéraires. Comme François Rabelais (1483-1553) qui parlait de « coscosson » dans le récit de « Gargantua » et de « Pantagruel » ; ou encore Alexandre Dumas qui l’appelait « coussou coussou » dans son « Grand Dictionnaire de Cuisine » ; …


Reviews for La folie du couscous

There are currently no reviews for La folie du couscous
Scroll to top
Consommation de données mobiles
Pour préserver sont forfait 4G il et préférable d'activer le Wifi